À l’occasion de cette 15e édition, Trente Trente poursuit son développement en région Aquitaine avec 5 nouveaux partenaires : Espaces Pluriels de Pau, Le Théâtre de l’Union de Limoges en collaboration avec le Sirque de Nexon, Un Chapiteau en Hiver de Bègles et Le Performance à Bordeaux.
Du 23 janvier au 2 février 2018, cette édition, dont la charte graphique a été totalement remaniée, sera une nouvelle fois l’occasion d’accueillir des artistes nationaux (Arnaud Saury, Matias Pilet, Kevin Jean, Crida Company…) et internationaux (Jan Martens, Danya Hammoud, Alexander Vanthournout, Katerina Andréou…), mais aussi fera une part belle aux artistes de la région (Thierry Escarmant, Carole Vergne, Didier Lasserre, Thomas Gornet…).
À noter, 12 créations parmi les 36 spectacles proposés et 3 soirées consacrées aux arts du cirque. En tout, 10 soirées, 6 à Bordeaux et Métropole et 4 en région.
Les Rencontres se positionnent assurément comme un évènement national et international soutenant des artistes émergents, tels que Steven Michel, Oona Doherty ou Benjamin Bertrand...

En se jouant des genres et des disciplines, la création contemporaine ici se veut un lieu radical de la contradiction et parfois du désordre ! Elle explore des mondes fragmentés, éclatés, de destruction, de chute, d’abandon, sans pour autant se priver de tendresse ou de sensualité… Le texte côtoie la musique, qui elle-même s’invite du côté de la danse ou du cirque, et la performance tutoie les arts plastiques. Dramaturgies qui mélangent la fiction, le documentaire, l’intime, le cérémonial. Mais qui touchent avant tout et au plus près à l’humain et à la poésie ! Et à une époque où l’on veut nous faire croire que tout est permis, l’outrance, la provocation sont souvent les moyens de ces artistes d’un nouveau genre pour que le spectateur puisse être dé-rangé, voire choqué par leurs univers décalés, et qu’une véritable rencontre ait lieu. Ici le spectateur a peu de chances de n’être qu’un simple consommateur !

« Il faut croire au fait que le spectateur est un adulte, capable de faire son propre chemin et de créer sa propre pensée. Il faut lui donner la place et se retirer en tant qu’artiste. Le plateau définitif est le cerveau du spectateur. L’abandonner est le seul cadeau qu’on puisse lui faire… » Roméo Castellucci, entretien extrait de Mouvement, mai 2017

Ainsi, nous espérons très vivement que le déploiement de notre manifestation atypique dans notre région, et unique en France, pourra se maintenir (et même continuer à se développer) ; cependant, elle ne pourra le faire sans une aide accrue de nos partenaires qui, je l’espère, restent persuadés du bien-fondé de Trente Trente.

Alors, donnons-nous rendez-vous dès le 23 janvier à Boulazac pour le démarrage de cette 15e édition.

Jean-Luc Terrade

uk-article-title { margin-bottom: -300px; padding: 10px 10px 0 10px; }